Insectes, le monde fascinant de François Chapelain-Midy

Publié le 17 Novembre 2013

Insectes, le monde fascinant de François Chapelain-Midy

« … Les insectes c’est un monde qui me fascine. Tout petit déjà… J’ai toujours trouvé beau ce que beaucoup trouvaient laid car pour moi il n’y a pas d’animal laid. Je connais une Madame Crapaud qui trouve que son mari est le plus beau du monde …

… A travers le regard émerveillé que je pose sur eux et sur mon interprétation de leurs formes, de leurs carapaces et de leurs couleurs, j’espère faire évoluer la vision que l’on a ordinairement sur ces "petites bêtes" trop souvent mal aimées mais si indispensables à notre vie. »

Voilà ce que disait le sculpteur animalier François Chapelain-Midy, malheureusement décédé en 2007, l’année même où été lancé le grand projet d’insectarium dans le sud de l’Oise. Il habitait le Valois et se passionnait pour les insectes et les oiseaux. J’ai eu la chance tout récemment que son épouse Mireille Chapelain-Midy me fasse découvrir ses magnifiques œuvres qui venaient d’être superbement présentées lors une exposition à l’Orangerie du Sénat à Paris.

Insectes, le monde fascinant de François Chapelain-Midy
Insectes, le monde fascinant de François Chapelain-Midy

Dynaste, augosoma, megaceras, cassidae, mormolyce, cerambyx, callipogon, aspidomorpha, carpocoris, lycus, … que de noms mystérieux et exotiques qui nous font rêver, que de formes si curieuses et si pures à la fois qui nous captivent. Mais plus connues de nos jardins, nos prés et nos bois, la vaillante coccinelle, la brillante cétoine, le criquet chantant et le grand lucane captent tout autant nos regards, attirent la caresse de nos doigts, en un mot nous ravissent.

Insectes, le monde fascinant de François Chapelain-Midy

Point de rejet, oui l’insecte est beau.

Je brûle de vous le faire reconnaître. Il faut au plus tôt exposer ce bestiaire magique dans l’Oise. Il faut que vous puissiez apprécier par vous même ces bronzes aux couleurs chaudes, merveilleusement patinés, chatoyants sous une belle lumière.

Insectes, le monde fascinant de François Chapelain-Midy

Merci François Chapelain-Midy pour avoir su par vos mains habiles, votre regard généreux, votre amour de la nature, rendre justice à ces "petites bêtes" auxquelles L’Agrion de l’Oise veut lui aussi rendre hommage.

Les photos sont de Mireille Chapelain-Midy, qui, entre parenthèses, m’a confié ne pas vraiment aimer l’idée de manger les insectes (cf. notre précédent article) et de loin préférer en admirer formes et couleurs, dans la nature ou immortalisés par l’artiste. Nous la comprenons.

Repost 0
Commenter cet article