Entre Noël et Nouvel An une mise au point s'impose

Publié le 26 Décembre 2014

Je vous avoue que j'étais un peu sec entre Noël et Nouvel An pour assurer l'article hebdomadaire promis aux lecteurs fidèles de notre blog : ceux que j'avais en préparation n'étaient pas assez festifs à mon goût.

Heureusement, un de nos amis fidèles, enseignant entomologiste, en réponse à mes vœux de Noël, m'a écrit une très gentille lettre, me faisant remarquer au passage quelques erreurs de dénomination.

"Les articles de l' agrion sont très intéressants, par exemple sur les entomologistes français d'autrefois , et j'apprécie tout particulièrement la qualité des photographies qui sont toujours très jolies. Mais il y a un point que je voulais amicalement vous signaler: il arrive, très rarement, qu'elles soient légendées de façon inexacte et pas toujours corrigées après coup (libellule rouge)..."

Et oui... Je ne suis personnellement pas entomologiste, rappelons-le, mais comme beaucoup d'amateurs, je me pique de trouver le nom scientifique des insectes que je photographie et qui illustrent mes articles. Et je dois publiquement reconnaître que je me suis vraiment planté à plusieurs reprises. Alors profitons de cette trêve des confiseurs pour apporter quelques corrections.

Sésie du framboisier @Roger Puff

Sésie du framboisier @Roger Puff

Pour ce bel insecte qui illustrait un récent article sur le biomimétisme, j'avais légendé "tenthrède". Voilà ce que m'écrit notre ami :

"Ainsi, la photo prise le long de l'Azergues, dans le département du Rhône, ne montre pas une "Tenthrède", ni même un Hyménoptère, mais bien un vrai Lépidoptère: les antennes sont comme celles des Zygènes, le corps est velu (noir et jaune) et surtout les ailes postérieures sont grandes (alors qu'elles sont petites chez les Hyménoptères)

Je me suis moi même trompé puisqu'au premier instant, j'ai cru reconnaître la "sésie apiforme" (Sesia apiformis)

En fait, il s'agit plutôt d'une autre sésie: celle du framboisier (Pennisetia hyalaeformis) ce qui apporte une grande valeur scientifique à votre document photo !"

Un grand merci pour cette correction. Les sésies sont des papillons vraiment peu connus et comme les tenthrèdes (hyménoptères), celle-ci est vraiment très douée pour mimer les guêpes.

Il faut toutefois dire qu'un autre "suiveur", photographe amateur, m'en avait aussi fait la remarque. J'avais voulu corriger l'article, mais c'est assez difficile de revenir sur ce qui a été édité et j'y avais renoncé. Mea culpa.

Mais ce n'est pas tout.

Tircis @Roger Puff

Tircis @Roger Puff

Là j'avais légendé "tristan". Ce n'était pas lui...

"Plus anecdotique, la photo du papillon "tristan" montre en fait un "tircis" (Pararge aegeria),espèce très voisine avec de nombreuses petites tache orangées sur les ailes. Le tristan qui s'est d'ailleurs raréfié, est plus uniforme brun assez foncé et quelques petites ocelles en bord d'ailes.

La systématique des insectes me tient beaucoup à cœur. Je sais qu'il s'agit d'une discipline souvent délaissée maintenant car considérée comme trop ardue (1 botaniste métropolitain se confronte à seulement 4500 espèces végétales alors qu'un entomologiste doit se déterminer parmi plus de 40000 espèces!)¨".

Voilà une erreur réparée. Mais là la réparation est double. Il y a quelques semaines, un ami m'avait parlé du "Speckled wood", nom anglais du "Tircis", papillon qu'il appréciait tout particulièrement. Je lui avais dit ne pas le connaître et n'en avoir jamais photographié...

Quel monde fabuleux.

Soyons modestes, il nous reste tant à apprendre.

Alors amis lecteurs, n'hésitez pas à corriger l'Agrion de l'Oise. Il a bien du mal à reconnaitre ces insectes innombrables.

Alors si vous voulez bien encore une erreur de ma part. Un peu plus ancienne celle-là.

Mouche scorpion @Roger Puff

Mouche scorpion @Roger Puff

Heureusement l'erreur était sur ma page perso FB. J'avais baptisé cette "mouche scorpion" du nom d'un insecte d'un tout autre ordre, ce qui a donné lieu à un sympathique échange avec le même photographe amateur évoqué plus haut.

Que cela me serve de leçon et montre à tous qu'il faut toujours se méfier de ce que l'on trouve sur le net. Ne vous fiez jamais aux blogs d'amateurs (y compris évidemment à celui-ci). Rien de tel que de bons bouquins d'entomologie. Pour l'Agrion de l'Oise, il y a des progrès à faire dans la rigueur scientifique. Nous ferons tout notre possible - c'est promis - pour être à la hauteur des attentes de nos lecteurs.

En attendant je vous souhaite de passer une très bonne Saint-Sylvestre et de bien commencer 2015.

La semaine prochaine l'Agrion de l'Oise vous présentera "officiellement" ses vœux.

Repost 0
Commenter cet article