Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

Publié le 15 Novembre 2015

Le week-end des 7 et 8 novembre l’Agrion de l’Oise a été invité à participer aux Flâneries d’Automne, un salon de l’artisanat organisé chaque année par l’association OPALE à Pont-Sainte-Maxence.

Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

Le thème retenu cette année par les organisateurs était « Les Insectes ». L’Agrion de l’Oise se devait d’être présent à cette belle manifestation. Il y présentait donc les photos sélectionnées de son concours 2015.

Les organisateurs menés par sa présidente Madame Nicole Heusse et Monsieur Christian Heusse, habile constructeur, ont décoré la salle Claude Monnet d’une multitude d’insectes bruissant et bourdonnant.

Nous profiterons du discours d’accueil de Madame Heusse devant Madame Kristine Foyart, vice-présidente du Conseil Départemental de l’Oise en charge de la Culture, maire de Brenouille, et de Monsieur Arnaud Dumontier, conseiller départemental, maire de Pont-Sainte-Maxence, pour parcourir en photos ce bien sympathique salon monté par cette dynamique association.

les officiels pendant le discours de Madame Heusse

les officiels pendant le discours de Madame Heusse

Discours de Madame Nicole Heusse

« Bienvenue aux Flâneries d'Automne 2015

Bienvenue dans le royaume fabuleux des insectes.

Ils sont nombreux (1 million d'espèces connues aujourd'hui), étranges et semblent avoir inventé les solutions pour survivre depuis plus de 350 millions d'années.

Résistant aux conditions climatiques extrêmes, ils ont su développer tous les modes de locomotion de la marche au vol sans oublier la nage, s'adaptant aux déserts torrides comme aux rivières, certains vivant à plus de 7000 m d'altitude ou encore dans des mondes souterrains obscurs, froids et humides.

De nombreuses espèces arborent des costumes bariolés aux couleurs vives comme des habits d'arlequin.

Regardez les ailes de papillons, elles feraient pâlir de jalousie la palette des peintres.

Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

D'autres pour passer inaperçus et pour échapper à leur prédateur excellent dans l'art du mimétisme. Tantôt effrayante, tantôt sympathique, leur tête a inspiré de nombreux cinéastes de science-fiction.

Certains scintillent comme des pierres précieuses, tel le scarabée (divinisé par les égyptiens)

Les insectes ont développé un langage : le chant du grillon, de la cigale ou du criquet permet au mâle d'attirer la femelle. D'autres se servent de substances volatiles, les phéromones, pour communiquer.

Quant aux fourmis, c'est grâce à leurs antennes qu'elles dialoguent ; ces contacts étant essentiels au bon fonctionnement de la fourmilière.

Grâce à leur robustesse physique incroyable les insectes réalisent de véritables exploits comme la fourmi capable de soulever 50 fois son poids ou la puce qui peut faire un bond d'une longueur égale à 200 fois celle de son corps.

Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

En véritables architectes bâtisseurs, beaucoup d'insectes construisent des abris pour leurs larves ou colonies.

Comment ne pas s'émerveiller devant les termitières géantes de plus de 6 m de haut érigées grâce à des particules de terres humectées par la salive des termites.

Comment ne pas admirer les frelons et les guêpes qui fabriquent une sorte de papier mâché servant à la réalisation de leur nid composé d'alvéoles hexagonales.

Les insectes n'ont ni boussole ni GPS pour se diriger, pourtant ils sont capables d'effectuer de longs déplacements sans se perdre. Ainsi c'est grâce au soleil que les abeilles ouvrières peuvent s'éloigner à plusieurs kilomètres de leur ruche pour aller butiner et y revenir sans problème.

Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

Certaines espèces vivent en société bien organisée. L'élevage de pucerons par les fourmis leur fournit un miellat indispensable à la croissance de leurs larves : on dit souvent qu'elles traient les pucerons comme des vaches.

Voici donc un survol de cette gente animale qui n'a pas fini de piquer notre curiosité.

Pourquoi s’intéresser à ces bestioles à la fois magnifiques et répugnantes. Intérêt ou aversion nos sentiments restent partagés.

Nous les détruisons et les exploitons, nous les élevons et les mangeons, nous les craignons et les étudions, conscients de leur utilité dans de nombreux domaines.

Ainsi en génétique et en pharmacie la drosophile petite mouche du vinaigre est à l'origine de la découverte de nombreuses maladies héréditaires.

En médecine, on utilise des asticots pour assainir des plaies infectées car ils possèdent un bactéricide puissant capable de combattre le staphylocoque doré.

Les bienfaits du miel et ses qualités pharmacologiques ne sont plus à démontrer.

Depuis la plus haute antiquité l'homme a su domestiquer les abeilles pour leur production : pollen, cire, propolis, gelée royale.

Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

Dans l'industrie les inventeurs se sont intéressés aux spécificités des insectes pour les adapter à leurs recherches aéronautiques, robotiques et bioniques.

Dans l'alimentation humaine, car si l'homme s'est nourri longtemps d'insectes, aujourd'hui seuls quelques peuples africains, asiatiques et sud américains en consomment encore. Pourtant certaines études en nutrition placent l'insecte comme l'une des meilleures sources de protéines. Serait-ce une solution à envisager pour lutter contre la famine dans les pays en voie de développement ...

Et que dire du ver à soie, chenille d'un papillon blanc et trapu, le bombyx du mûrier, qui déroule son précieux fil depuis plus de 5000 ans.

Enfin dans l'agriculture, la lutte biologique contre les insectes ravageurs remplace peu à peu l'utilisation sans discernement des traitements insecticides, qui ont eu des conséquences catastrophiques sur l'environnement.

En effet en transportant le pollen d'une fleur à une autre les insectes jouent un rôle essentiel dans la reproduction des plantes.

Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

Les insectes ont inspiré de nombreux créateurs.

Héros de fables : qui n'a pas appris à l'école la cigale et la fourmi œuvre de La Fontaine.

Héros de bande dessinée avec la gentille Maya l'abeille.

Héros du 7ème art avec de nombreux films d'animation ou documentaires.

Je suis d’ailleurs heureuse de vous transmettre l'invitation de Mai du Cinéma en partenariat avec l'Agrion de l'Oise pour la projection le vendredi 17 novembre au cinéma Palace du film « Des abeilles et des hommes ».

Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

Au hasard de vos promenades, au milieu d’un rond point, en ville, dans des prés en campagne, peut-être avez vous remarqué de drôles de maisons : ces hôtels à insectes ont été érigés pour accueillir tout au long de l'année de nombreuses espèces.

Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

Des planches prêtées par la Maison du Parc vous expliquent comment fonctionnent ces habitats et comment les construire.

Cette exposition accueille de gros insectes, mais rassurez vous ils sont inoffensifs. Dans les alvéoles de notre ruche géante des artisans aussi affairés que les abeilles vous attendent pour vous faire découvrir leurs créations.

A l'approche des fêtes, ils vous proposent de jolis cadeaux à offrir ou pour vous faire plaisir.

Je vous invite à les butiner sans retenue.

Enfin dans une colonie d'insectes le rôle de chacun est essentiel.

C'est pourquoi je vous remercie Monsieur le Maire pour toute l'aide apportée financière et matérielle pour la réussite de ce salon.

Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

Tous mes remerciements aussi à Monsieur Puff et à son association l'Agrion de l’Oise pour les magnifiques photos d'insectes exposées, feux d'artifice de couleur et images insolites qui n'ont pas fini de nous étonner.

A la Région Picardie pour la location des spots et matériels électriques ; que seraient les lucioles sans lumière.

A Monsieur Derouané qui nous a gentiment aidés pour la conception de nos affiches invitations et programmes.

Depuis 8 jours, abeilles et bourdons s'activent pour planter le décor et offrir un bel habitacle aux artisans : peintres, artistes des espaces verts, électriciens, équilibristes. Merci à chacun d'entre eux pour leur disponibilité qui fait que les Flâneries apportent chaque année un moment de rêve et d'évasion dans notre cité.

Mais surtout merci à vous tous qui avez répondu présent à notre invitation, tissant au fil des années de solides liens d'amitié. »

Bravo Opale

Merci d’avoir ainsi si bien mis en valeur nos amis les insectes.

Les insectes flânent à Pont-Sainte-Maxence

Profitons aussi de cet article pour faire un peu de publicité pour David Rempenault, l’apiculteur du Rucher des Trois Forêts, dont les abeilles butinent tilleuls et châtaigniers dans nos chères forêts d’Halatte, de Chantilly et d’Ermenonville.

Et retenez d'ores et déjà une date le 13 décembre à 16h30, grand concert "Notes d'Insectes" organisé par l'Agrion de l'Oise à l'Abbaye royale du Moncel.

Repost 0
Commenter cet article