Tout commence par des répétitions, même chez les insectes

Publié le 14 Décembre 2015

Oui tout commence par la mise en place et les répétitions.

Tout commence par des répétitions, même chez les insectes

Vendredi 11 décembre après-midi, les chaises sont installées. Il y en a 300, c’est la jauge de la grande salle de l’Abbaye royale du Moncel.

Samedi 12 décembre après-midi, il ne fait pas bien chaud.

Tout commence par des répétitions, même chez les insectes

Le piano arrive. Déjà les insectes sont avec nous, puisque l’instrument monte les marches sur de dociles et efficaces chenilles.

Tout commence par des répétitions, même chez les insectes

Même les coccinelles ont besoin de se réchauffer.

Tout commence par des répétitions, même chez les insectes

Le piano est accordé, tandis que Christophe se réchauffe en faisant les cent pas, à moins que ce soit le mille-pattes, qui comme chacun sait n'est pas un insecte, mais un myriapode diplopode.

Tout commence par des répétitions, même chez les insectes

Voilà c’est parti, Christophe est au piano et Corinne fait valser les libellules

Tout commence par des répétitions, même chez les insectes

Là c’est une abeille que poursuivent Christophe et Pierre, à moins que ce soit l’inverse. Pour se réchauffer, rien de tel. Cela fera du bon miel.

Tout commence par des répétitions, même chez les insectes

Et voilà que les papillons se mettent à tourbillonner au son de la flûte traversière de Camille. Il doit y en avoir un autre qui se met à danser dans son cocon.

Tout commence par des répétitions, même chez les insectes

Mais nous avons aussi une soprane Pascale et une basse Pascal qui bourdonnent joyeusement.

Ah le joli fredon !

Annie est passée pour faire ses essais de voix. Il y a aussi Hannah qui dompte ses puces, et Eliott qui peint ses fourmis en bleu, mais le photographe avait dû s’assoupir (une mouche tsé tsé serait-elle passée ?).

Le lendemain 13 décembre dimanche matin, après une nuit de chauffe, la température est un peu plus clémente (COP 21 oblige, il ne fallait pas trop augmenter l’effet de serre).

Tout commence par des répétitions, même chez les insectes

Et c’est au tour du Chœur des Aulnes de répéter ses histoires de grillon, de criquet, de puces et autres lucioles, sous la direction de Béatrice (bee-actrice ?).

Et pendant ce temps-là, le téléphone de Roger chauffe, il n’arrête pas de sonner pour enregistrer des réservations de dernière minute.

L’après-midi, le concert sera à guichet fermé et il y aura bien des déçus…(mais on vous l’avait bien dit qu’il était conseillé de réserver. Non ?).

II fera bien chaud et les insectes creepy crawly s'en donneront à cœur joie.

Mais c'est promis, on vous racontera.

Repost 0
Commenter cet article

Martineke 15/12/2015 19:42

Extra cette présentation de l'avant scène ! Beau texte, comme d'habitude, qui vaut de faire le détour par ce blog qui adore les insectes jusqu'à les dévorer parfois ! Félicitations pour cette belle organisation.