Terre de vers (suite 2)

Publié le 24 Juillet 2016

Nous avions laissé Martin et son élevage de ténébrions (vers de farine) le 17 avril 2016 (voir notre précédent article).

La première génération était arrivée à son terme. La deuxième prenait place.

2016-05-08 : Premières nymphes (2.2) de la nouvelle génération 2

  • Il aura suffi de 4 mois pour que la boucle soit bouclée et que les premières nymphes apparaissent,
  • 3 semaines après la transformation de la dernière de la génération précédente,
  • Un programme d’observation de la durée à l’état de nymphe sera bientôt lancé dès que j’aurai un peu de temps disponible.

2016-05-13: Et déjà les premiers coléoptères (2.3) de la génération 2.

  • Et oui, 2 coléoptères sont apparus,
  • Il va falloir se remettre à compter nos individus et avoir une idée du taux de reproduction,
  • En tout cas, le bac de vers grouillent de vers de plus en plus gros,
  • Extraction régulière de la fraction fine du bac de coléoptères où se concentrent a priori les œufs pour l’intégrer au bac de vers,
  • Constitution d’un nouveau bac pour y loger les coléoptères 2.3 et éviter le brassage des générations,
  • Mise en place d’un système de stockage tampon des nymphes pour une première évaluation sommaire des temps mini et maxi au stade de nymphes,
  • Chaque petit récipient recevra 25 nymphes, on y inscrit la date à laquelle est introduite la première nymphe, la date de retrait du premier coléoptère et celle du retrait du dernier.
  • On verra bien ce que cela donne à l’usage,
  • A suivre donc….
  • … Nous reviendrons à la génération 1.0 lorsque le dernier coléoptère 1.3 s’éteindra. Pas pour tout de suite. Le plus jeune a juste un mois.

2016-05-16: Quelques photos.

  • Les vers 2.1 se développent bien, des plus gros au plus petits à peine visibles, tout ce petit monde cohabite, grignote le pain et le chou
  • Les nymphes 2.2 se comptent par centaine dans des boites de fromages blancs de 25 unités par compartiment ( 3 dates: première nymphe introduite, permier coléoptère extrait, dernier coléoptère extrait)
Terre de vers (suite 2)
de 1.3. à 2.3;
de 1.3. à 2.3;

2016-05-22: Dimanche pluvieux après un samedi radieux à battre le pavé Lyonnais avec 800 autres contre l’abho-minable désherbant.

  • Rien de très spécial, plus de cinquante nymphes dans la zone de comptage dédiée,
  • La digestion des larves semblent produire assez d’énergie pour garde la température quasi stable autour de 28°C en compensant les pertes
  • Verrons nous un jour 1.3 aux côtés de 3.2 ?

2016-06-04:

  • Déjà plus de 200 nymphes formées et une cinquantaine de coléoptères
  • On va bientôt commencer à pouvoir retracer des courbes d’élevage et voir le temps moyen au stade de nymphe

2016-06-10: Quels voraces

  • On savait déjà que les vers mangeaient le polystyrène (cf. article Stanford)
  • Et bien ils mangent volontiers aussi la gaine plastique qui protège la sonde de température et aussi celle qui protège la résistante chauffante
  • Mieux encore, les coléoptères quant à eux se délectent d’une éponge en polyuréthane qui servait à maintenir un peu d’humidité dans le bac, il ne reste plus que le côté vert qui gratte.
  • Et tout ce petit monde croît et embellit, déjà plus de 300 nymphes comptées depuis la première apparition le 8 mai 2016.
les vers de farine mangent le polystyrène

les vers de farine mangent le polystyrène

2016-06-23: The big day

  • Enfin, 100 vers pour 13 grammes, 48 heures de jeûne et une nuit au congélateur plus tard, les voici dans la casserole
Terre de vers (suite 2)
Terre de vers (suite 2)
  • Et pendant ce temps la génération 3.1 qui montre le bout de son nez
  • Bien grossie mais bien présente la génération 3.1

Et voilà, les premiers vers de farine de l'élevage de Martin étaient dégustés

Qu'allait-il se passer ensuite ?

Martin nous a laissé 3 semaines sans nouvelles

Et la suite est arrivée pas plus tard qu'hier.

2016-07-23: Quelques nouvelles

  • Voici 3 semaines dont on pourrait penser qu’il ne s’est rien passé et bien c’est faux !
  • Une partie du troupeau se nourrit au polystyrène et semble bien se régaler !
  • Bien ficelés dans les boites, en route à travers la France, nos petits mais sont partis en vacances dans les Landes.
Terre de vers (suite 2)
  • Une petite dégustation a même été réalisée. Apéritif de biscuits salés Micronutris (achetés sur le marché de Soustons) suivi de ténébrions maison à la poêle.
  • Le cheptel a été complété avec une dizaine de ténébrions “sauvages” grâce au Conservatoire avicole , un grand merci aux propriétaires bien sympathiques qui contribuent à maintenir la biodiversité des gallinacés … et de mon élevage (à propos de poules , nous voici depuis hier responsables de 3 poules rescapés d’un élevage industriel)
Terre de vers (suite 2)
  • Étrange pic de nymphes à l’arrivée à Soustons suivi d’une semaine de baisse continue puis reprise de retour à la maison, serait-ce les trépidations de ma machine qui les mettent ainsi en branle ? Un graphe vaut mieux qu'un long discours
  • J’avais compté 1700 nymphes de la génération 2 avant le départ à Soustons, une centaine de vers mangés sur place et plus de 300 nymphes sur place, nous avons atteint au moins 2100 individus ayant déjà passé le stade de nymphes mais pas mal de pertes et d’anomalies qui conduisent à une perte non négligeable au stade adulte.
  • Comme pour la première génération, les plus faibles meurent vite; on voit en particulier un nombre important de transformation incomplète, la tête se transforme tandis que l’abdomen semble rester dans la forme de la nymphe (l’abdomen est strié et sans aile)
  • On observe aussi qu’avec l’âge les ténébrions grandissent lentement certes mais nettement ; en moyenne les coléoptères 1.3 (le plus jeune date du 17 Avril) sont plus longs que les 2.3 (le plus vieux est du 13 mai 2016)
  • Contacts avec Bill Wu à propos de la digestion des plastiques par ces drôles d’individus (cf. article Stanford)

A suivre

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article